Accueil >> Datavisualisation >> Exemples

Data visualisation : exemples et cas pratiques

Vous n’imaginez pas tout ce que la dataviz peut vous apporter. Découvrez quelques exemples de data visualisation et cas concrets d’utilisations.

En permettant de transformer les données en or – mais également en magnifiant l’organisation d’une entreprise, la datavisualisation s’est affirmée comme un outil indispensable au service des équipes. Particulièrement utilisée dans les médias, la dataviz est une solution d’exception permettant de faire comprendre en un clin d’oeil des solutions particulièrement complexes. Tour d’horizon de ses bénéfices.

Data visualisation : des fonctions clés

Contrairement à sa parente, l’infographie, la datavisualisation, dynamique par essence, permet une compréhension aigüe de sujets complexes. Au service de la donnée, la dataviz a effectué une percée marquante en 2021. Alors qu’elle était adoptée par un nombre relativement restreint de professionnels au quotidien, la datavisualisation se démocratise. La raison ? Son talent pour transformer des sujets ardus en concepts simples. Ainsi, les métiers de l’audit, du contrôle et de la conformité bénéficient de la dataviz, qui permet d’intégrer des fichiers excels complexes dans une application métier ergonomique paramétrée en No Code. Suivi et pilotage du cycle des travaux d’audit, suivi de la mise en conformité, restitution des données collectées : autant d’exemples de tâches rendues beaucoup plus simples grâce au concours de la datavisualisation. Ce qui permet aux collaborateurs de ne plus être noyés dans une masse de données incompréhensibles, mais de bénéficier d’un environnement de travail agréable… Tout en ayant la possibilité de se concentrer sur leur cœur de métier.

Datavisualisation exemples
Datavisualisation - Exemple confirmité Regtech

Datavisualisation et mise en conformité

Réunir le meilleur des mondes de la tech et de la mise en conformité : tel est le pari réussi des RegTech. Ces deux disciplines – plus proches qu’on ne le pense – s’unissent afin de magnifier la performance des équipes dans les secteurs de l’audit, du contrôle et de la conformité.

Ainsi, les RegTech, en s’appuyant sur diverses technologies (IA, data, cloud, machine learning…) permettent aux entreprises de se mettre en conformité avec beaucoup plus de sûreté et de simplicité qu’auparavant. En plein essor, les RegTech proposent des solutions de gestion de la conformité clé en main tout en offrant une protection des données sans faille.

Pour faire face à l’inflation législative et à la modification des supports règlementaires, la datavisualisation est un atout précieux. Elle permet en effet de représenter les données d’une manière graphique, de les numériser, de les modéliser et de digitaliser un certain nombre de tâches rébarbatives. L’apport de la dataviz aux RegTech va de soi, car ces deux disciplines sont au service des mêmes objectifs : prendre les meilleures décisions en un temps restreint.

A quoi sert la datavisualisation ?

Bien que ses premières utilisations remontent au temps des grecs anciens, la datavisualisation prend tout son sens lors de la révolution du Big Data qui voit apparaître des masses importantes de données complexes qu’il convient alors de valoriser.

La principale caractéristique de la datavisualisation est son caractère dynamique, qui en fait un outil d’analyse beaucoup plus puissant qu’une infographie statique. Son utilisateur peut à son gré changer les axes et mailles d’analyse, définir ses propres filtres de recherche, et ainsi obtenir en quelques clics et sans connaissance informatique préalable l’information précise qu’il désire.

Ludique et transverse, la datavisualisation s’adresse à tous les secteurs d’activité possédant des données à analyser. Sa large palette de possibilités permet de répondre finement aux besoins spécifiques de chaque secteur. Les données peuvent par exemple être projetées dans le temps (évolution des ventes), et de multiples dimensions (évolution par type de produit et lieu de distribution) et mailles d’agrégation (par client, par produit, par zone) peuvent être intégrées aux visualisations.

Data visualisation et big data
Exemple datavisualisation entreprise

Les bénéfices de la datavisualisation pour les entreprises

Si la dataviz a été portée par les grandes sociétés technologiques pour qui l’exploitation de la donnée était déjà centrale dans leurs processus, la data visualisation s’adresse aux entreprises de toute taille. Chaque entreprise fait face à des enjeux (opérationnels, commerciaux) qui peuvent très souvent être éclairés par les données internes. C’est la datavisualisation qui permet alors de présenter synthétiquement ces données et d’en extraire leur valeur opérationnelle afin qu’elles puissent aider à la résolution de tout nouvel enjeu de l’entreprise.

Par exemple, la restitution temporelle des données permet de repérer les tendances opérationnelles et commerciales et de construire des scénarios prédictifs (segment de client cible, changement de fournisseur). L’agrégation des données facilite l’analyse des bilans tout en mettant à disposition les chiffres en détail. Les processus métiers peuvent aussi être visualisés pour ainsi créer une véritable application métier, permettant le suivi et le pilotage des processus. Enfin, au-delà de son utilisation directe, la datavisualisation peut être utilisée en tant qu’outil au service de la communication interne. Elle offre un potentiel immense de vulgarisation et de synthétisation quand il s’agit de présenter et discuter en interne d’un problème complexe à un ensemble de collaborateurs ne partageant pas les mêmes connaissances et niveaux techniques.

La data visualisation au service de la communication

Pour autre exemple, la datavisualisation est un puissant vecteur d’informations au service de la communication. Qui irait se plonger dans masse informe et complexe de données réparties sur plusieurs tableaux quand les mêmes conclusions peuvent être tirées en une fraction de secondes d’un graphique composée de lignes, points et barres. Une fois la visualisation graphique créée à partir des données bruts, l’information qu’elles contiennent est présentée plus clairement et efficacement. Elle devient accessible et utilisable par tous. C’est précisément l’un des objectifs principaux de cet outil : partager de façon visuelle, sous forme de graphiques et diagrammes , une information.

Le choix des données et la façon des présenter orientent souvent le message. Des barres à la place de points, une échelle différente sur un des axes du graphique et le message transporté par le graphique sera différent. La datavisualisation est donc aussi utilisable pour communiquer à l’externe. Elle peut véhiculer des émotions et raconter des histoires. C’est ainsi que de nombreux médias apprivoisent la datavisualisation pour proposer des formats innovants présentant l’information de manière toujours plus synthétique et visuelle.

 

Exemple de la data visualisation en communication
Datavisualisation et ergonomie

La datavisualisation participe au bien-être au travail

En plus de valoriser des masses mortes de données, la datavisualisation simplifie l’interaction des collaborateurs avec la donnée. Nous l’avons vu, son utilisateur peut simplement y tirer les informations précises qui l’intéressent. Il n’a pas besoin de consacrer du temps à reconstruire ces informations macro à partir de données bruts micro, comme c’est si souvent le cas pour un certain nombre de micro-tâches qui rongent peu à peu le temps de travail du collaborateur. La datavisualisation étant développée avec le soucis de la rendre agréable et ergonomique à l’utilisateur, elle provoque un engagement des collaborateurs.

Ce gain de productivité et de bien-être pour chaque collaborateur est aussi accompagné d’une amélioration des processus internes de l’entreprise. Les données valorisées par la datavisualisation et partagées à tous les collaborateurs participent à la création d’une compréhension, d’une vision et d’un langage communs. Les analyses sont plus faciles et les échanges d’information sont standardisés sous forme de graphiques et diagrammes.

L’accélération de la digitalisation lors de la crise sanitaire va-t-elle se poursuivre ?

La crise sanitaire a été un catalyseur de nombreuses tendances, parmi lesquelles la digitalisation des entreprises. Le travail à distance et les interdictions de déplacement ont contraints les entreprises à digitaliser leurs produits, leurs services et le travail même de leur collaborateurs. Notons par exemple : l’ouverture de nouveaux canaux digitaux de service client et l’adoption massive par toutes les entreprises de solution innovantes de communication interne adaptées au travail à distance.

Mais cette accélération forcée vers la digitalisation pourrait bien se poursuivre dans les années qui viennent et les nouveaux modes de consommation et de travail découverts pendant la crise devenir la norme. Selon McKinsey, en Europe, 55% des interactions clients sont désormais digitales et de nombreuses études planchent pour une augmentation croissante des activités de e-commerce. La flexibilité offerte par le travail à distance a créé de nouvelles attentes des salariés concernant leurs conditions de travail.

Dataviz - Exemple digitalisation
Exemple outil data visualisation

La datavisualisation source de performance pour les entreprises

Tantôt considérée comme un concept trop abstrait pour se transformer en réalité opérationnelle, tantôt comme un outil informatique inutile de plus, les impacts de la datavisualisation sur la performance des entreprises sont souvent mal connus. Pourtant, utilisée à bon escient, la datavisualisation se révèle être un outil puissant au service de la donnée.

La datavisualisation est tout d’abord au service de la communication des équipes. Quand des salariés aux métiers, sensibilités et niveaux techniques différents doivent travailler ensemble sur des données complexes, elle offre la compréhension commune nécessaire à une collaboration efficace. Elle est aussi un outil d’amplification visuelle du discours. L’art de transformer des données bruts en un message visuel, une histoire, émerge comme une nouvelle méthode permettant une appropriation efficace des idées par l’auditoire.

Au-delà des bénéfices communicationnels de la datavisualisation, son adoption peut améliorer la performance opérationnelle des entreprises. Utilisée au sein d’une application métier, elle assure la mise en commun des données et la mise à disposition de ressources intelligibles de travail à tous les collaborateurs, propageant ainsi une compréhension commune des processus métiers. Elle permet notamment de faire le lien entre l’expert technique et l’expert technique en offrant un langage commun. C’est par exemple lors de la valorisation des données historiques par l’élaboration de scénarios prédictifs que ce langage commun facilite les aller-retours entre l’expert métier et l’expert technique pour réaliser les ajustements nécessaires à une validation finale des scénarios.

 

Datavisualisation et application métier : les deux font la paire

Une application métier est un outil digitalisant et automatisant les tâches récurrentes associées à l’activité d’une entreprise. En centralisant et facilitant les processus de l’entreprise, elle est un levier important de performance au service des données.

La datavisualisation n’est pas nativement incluse dans la plupart des applications métiers. Pourtant, son intégration peut se révéler très intéressante, couplant aux fonctionnalités métiers de l’application un mode de visualisation hybride mettant à disposition à la fois une vision d’ensemble des processus et le détail des données.

Pour que les bénéfices opérationnels de la datavisualisation soient pérennes, qu’elle permette de mettre en valeur les données et qu’elle soit utilisée au quotidien, il faut qu’elle offre une vision en temps réel permettant un pilotage au jour le jour de l’activité. C’est souvent cette vision en temps réel qui empêche les applications de Business Intelligence de dépasser le stade d’outil de reporting pour devenir des applications métier à part entière. Une vision historique permet enfin de réaliser des analyses de tendances en tirant le meilleur parti des données.

 

Exemple outil data visualisation
Graphiques datavisualisation

La datavisualisation : une solution d’expert pour les entreprises et organisations?

Les entreprises de toutes tailles récoltent, manipulent, traitent et présentent des données. Nous l’avons vu, cette dernière étape d’exposition des données peut être simplifiée par la datavisualisation. Initier un langage commun fait de graphiques et de diagrammes évite l’accumulation dans les boites de messagerie de long fichiers de données et de rapports illisibles.

Aussi, en centralisant l’accès aux différentes données de l’entreprise et en les mettant en lien, la datavisualisation facilite la réalisation de nombreuses analyses. Les analyses de tendances peuvent prédire l’évolution des indicateurs d’activité (nombre de ventes, taux de conversion). Ce n’est souvent qu’une fois l’historique des indicateurs d’activité présenté sous forme de série temporelle selon un certain axe d’analyse que des tendances peuvent se dégager. De même, les analyses de sensibilité peuvent identifier les facteurs clés de réussite de l’entreprise et ainsi dégager des leviers de performance.

La datavisualisation, un outil démocratique pour les citoyens

Via sa plateforme de données ouvertes (open data) data.gouv.fr, le gouvernement met à disposition des milliers de jeux de données liés aux politiques publiques. On y trouve des millions de lignes de données sur les thèmes majeurs de la vie des français comme le logement, l’emploi ou la santé. Cette plateforme n’est qu’un portail de mise à disposition de ressources et ne présente donc que peu d’intérêt sans agrégation et valorisation de ces ressources.

C’est là le rôle et encore un exemple de la data visualisation, donner de la forme et du sens à une masse de données. Elle a le pouvoir de transformer ces données publiques en de véritables outils au service de la démocratie, en donnant à tous les citoyens l’accès à de nombreuses connaissances sur leurs préoccupations majeures, condition nécessaire d’un régime participatif.

L’exemple récent le plus révélateur est la plateforme de datavisualisation « Covid Tracker » développée par le data-scientist Guillaume Rozier. En croisant les chiffres épidémiques communiqués quotidiennement par le gouvernement avec des jeux de données ouvertes, l’ingénieur a développé la plateforme rassemblant le plus d’indicateurs objectifs de suivi de l’épidémie de covid19. La plateforme a rapidement été suivie par des millions de français et certains hôpitaux comme celui de Grasse l’ont utilisé comme outil d’analyse et d’aide à la décision.

Ce genre de démarches assurant plus de transparence dans la vie publique et politique est encouragée par les services publics, qui invitent les citoyens à déposer leurs datavisualisations pour publication sur data.gouv.

Exemple diagramme datavisualisation
Exemple datavisualisation médias

La datavisualisation a le vent en poupe dans les médias français

Nous l’avons vu, la datavisualisation est un outil performant de communication externe. En exposant synthétiquement et visuellement les données, elle évite la rédaction de descriptions souvent très verbeuses pour présenter l’information. Les médias papiers et digitaux l’ont bien compris et se sont tournés vers la datavisualisation pour proposer aux consommateurs de nouveaux formats, plus adaptés à la complexité des informations présentées, plus ancrés dans les nouvelles tendances digitales, et assurant la personnalisation de l’information avec l’utilisation de filtres contextuels à la main du lecteur. Il est désormais monnaie courante de trouver des articles de presse en ligne accompagnés de visualisations dynamiques ou des articles papier composés aux deux tiers d’infographies imprimées en grand format.

Citons quelques exemples. La datavisualisation MapTheNews développée par l’Esri présente les données épidémiques projetés dans le temps ou sur une carte et a été reprise par de nombreux médias comme Sud Ouest. La carte des loyers médians en France, réalisée par les Décodeurs du journal Le Monde, permet en un coup d’œil d’appréhender les différences de loyer entre les grandes villes françaises et propose à l’utilisateur de sélectionner sa région d’intérêt pour accéder à une vue détaillée disposant de filtres contextuels pour affiner la recherche. Enfin, le journal Les Echos est l’auteur d’une infographie remarquable sur la répartition géographique des matériaux critiques. Le choix de la projection polaire et l’utilisation de graphiques en camemberts permettent d’appréhender globalement et facilement ce sujet complexe.

La datavisualisation prisée dans les médias en Europe

Ce phénomène n’est évidemment pas propre aux médias français et cette tendance s’est dessinée depuis quelques années dans l’ensemble du paysage médiatique d’Europe du Nord.

Le journal britannique The Financial Times fut l’un des précurseurs de cette tendance, avec l’élan insufflé par le statisticien star de la représentation graphique Alan Smith, arrivé en 2016 à la direction du service datavisualisation. On citera notamment les datavisualisations intégrées aux articles en ligne sous forme de gifs. Le magazine en ligne Norvégien Verdens Gang présente quelques exemples de datavisualisations avancées sur des données politiques, dont une représentation graphique d’une analyse sémantique des discours de sept chefs de partis politiques. Au Danemark, le Berlingske s’illustre régulièrement avec la création de datavisualisations sur des sujets de société comme les inégalités financières. En Suède, plusieurs exemples révèlent l’intérêt de la datavisualisation au service de la transparence. La télévision nationale a par exemple créé une datavisualisation présentant les personnalités Suédoises citées dans le scandale des Paradise Papers. Elle a même joué un rôle actif dans la lutte contre le blanchiment d’argent en démasquant un réseau et en dévoilant des données sensibles au travers d’une datavisualisation.

Exemple data visualisation transports
Datavisualisation new york times

La datavisualisation, outil de narration du Covid

En guise de dernier exemple, le Covid a définitivement consacré la datavisualisation. Pendant de longs mois, scientifiques comme citoyens ont scruté attentivement les visualisations épidémiques et les données présentées dans les médias. Lors des premiers mois de la crise sanitaire en 2020, c’est tout d’abord le tableau de bord de l’université John Hopkins qui s’est imposé comme référence en la matière. Développé par des statisticiens, des biologistes et des épidémiologistes, il a été consulté quotidiennement jusqu’à plus d’un milliard de fois aux premières heures de la crise.

S’en est suivi une course à la datavisualisation la plus complète et la plus interactive entre certaines universités américaines. Cette tendance s’est propagée dans les médias qui en sont allés de leur propre contribution comme le New York Times, déjà reconnu pour son excellent service de datavisualisation, qui a développé un article dynamique ‘Coronavirus World Map’ sous forme de tableau de bord mis à jour quotidiennement. C’est finalement les gouvernements qui se sont appuyés sur la datavisualisation pour faire de la pédagogie auprès des populations. De belles initiatives citoyennes d’analyse de la crise par la représentation graphique ont également émergé , comme l’application Covid Tracker précédemment évoquée.

La datavisualisation s’est ainsi révélée encore une fois et aux yeux de tous comme un outil capital pour la compréhension d’informations complexes.

La datavisualisation comme levier de performance

Ces différents exemples nous montrent que la datavisualisation est donc un levier crucial de gain de performance pour toutes les entreprises. Elle valorise les masses de données internes (systèmes d’informations) et externes (Open Data) de l’entreprise en les synthétisant et en restituant leurs messages clés. Outil de communication particulièrement performant, la dataviz fait également des merveilles en étant intégrée à une application métier. Pour découvrir l’ensemble de ses bénéfices, n’hésitez pas à nous contacter !

Dataviz - Exemple géomarketing open data

Une application métier de data-visualisation de l’accidentologie sur les routes de France

Comment l’Association Prévention Routière a pu sensibiliser les acteurs locaux aux actions de prévention des accidents routiers dans le cadre du lancement du label « ville prudente » grâce à une application innovante de data-visualisation ?

Comprendre la datavisualisation

Une application métier d’optimisation de l’implantation de points de vente dans la banque

Comment identifier simplement les zones à fort potentiel de croissance et faire évoluer les implantations de points de vente (fusion, création…)

Geo & datavisualisation
Prenez contact avec nos équipes pour plus d’informations sur nos applications métiers personnalisées et data driven