Accueil >> Blog >> Data : retour sur les tendances de l’année 2021

Data : retour sur les tendances de l’année 2021

L’année 2021 a été une année cruciale pour l’utilisation des données dans les organisations. Passé le choc de l’année 2020 et de l’adaptation face aux multiples incertitudes charriées par une pandémie mondiale, l’année 2021 aura été l’année de la consolidation de nouvelles pratiques pour tirer le meilleur parti de la digitalisation… Et de la data. Tour d’horizon des grandes tendances de la data développées au cours de l’année 2021.

La tendance data de l’année 2021 : l’automatisation

L’automatisation n’est rien de moins qu’un « superpouvoir », selon le magazine Forbes. « Les résultats commerciaux à forte valeur ajoutée commencent avec une qualité élevée des données. Mais compte tenu de l’ampleur et de la complexité des données modernes, le seul moyen d’en exploiter véritablement la valeur est d’automatiser le processus de découverte, de préparation et de mélange de données disparates », explique ainsi le magazine américain dans un article sur les grandes tendances de la data en 2021. En outre, l’automatisation permet d’épargner aux équipes leurs tâches les plus rébarbatives… Et leur laissent ainsi le champ libre pour se consacrer à leur coeur de métier tout en gagnant en bien-être.

L’essor du consommateur augmenté

La théorie du « consommateur augmenté » a vu le jour au sein du cabinet de conseil américain Gartner. De quoi s’agit-il ? « Traditionnellement, les utilisateurs professionnels étaient limités à des tableaux de bord prédéfinis et à une exploration manuelle des données. Souvent, cela signifiait que les tableaux de bord de données et d’analyse étaient réservés aux analystes de données ou aux scientifiques de données citoyens explorant des questions prédéfinies », explique Gartner dans ce rapport. Selon Gartner, ces tableaux de bord seront remplacés par des informations automatisées, conversationnelles, mobiles et générées dynamiquement, adaptées aux besoins de l’utilisateur et livrées à son point de consommation. Ainsi, le savoir en matière d’insight passera d’une poignée d’experts en données à n’importe qui dans l’organisation.

La démocratisation

La théorie du « consommateur augmenté » de Gartner amène à une autre des grandes tendances de la data en 2021 : la démocratisation. Alors qu’au paravant, le concours d’un expert de la donnée était nécéssaire pour avoir accès au déchiffrage de la data dans les entreprises, cette dernière est désormais accessible en un clic… Sous réserve d’avoir accès à une plateforme de traitement des données ou une application métier performante. Car avec une plateforme d’automatisation de l’analyse, un utilisateur peut simplement glisser et déposer des blocs d’automatisation dans une palette… Et commencer à voir des informations instantanément. Une révolution en passe de démystifier et de démocratiser l’accès à la data.

Le cloud en majesté

Résilience, évolutivité, flexibilité et rapidité : le cloud n’a cessé de prouver sa valeur au cours de la pandémie. Et selon Gartner, l’impact économique, organisationnel et sociétal de la pandémie continuera à servir de catalyseur pour l’innovation numérique et l’adoption des services en cloud… Y compris, et surtout, dans le secteur public. Gartner prévoit en effet que les dépenses en services de cloud public atteindront 396 milliards de dollars en 2021 et augmenteront de 21,7 % pour atteindre 482 milliards de dollars en 2022. Cette tendance de la data est donc vouée à prendre de l’ampleur.

Une expérience utilisateur magnifiée

Corollaire de la démocratisation de la data : son expérience utilisateur, rendue plus aisée que jamais. « Les organisations B2B reconnaissent enfin l’expérience utilisateur. Les applications pour smartphones faciles à utiliser et dotées de fonctionnalités pratiques telles que le paiement en un clic – le genre d’applications que les consommateurs apprécient depuis longtemps dans les contextes B2C – ont redéfini les attentes en ce qui concerne les produits B2B », explique Forbes dans l’article cité plus haut. Les utilisateurs comme les entreprises veulent désormais une interaction simple et attrayante avec leurs outils d’analyse. Et les plateformes d’automatisation leur offrent justement les alternatives en No Code dont ils ont besoin.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !