Sélectionner une page
Accueil >> Blog >> Que sont les RegTech ?

Que sont les RegTech ?

Alors que l’inflation réglementaire atteint des sommets, les RegTech promettent aux entreprises de faciliter la tâche ardue de la mise en conformité. Mais la connaissance des RegTech reste limitée à un public d’initiés… Que sont les RegTech et pourquoi devraient-elles être largement adoptées ? 

RegTech, kézaco ?

Le terme RegTech est issu de la contraction des mots “regulatory” et “technology”. Il désigne un sous-ensemble des sociétés de la Tech qui se concentre sur les technologies susceptibles de faciliter l’exécution des exigences réglementaires. En d’autres termes, les regtech mettent la technologie au service de la mise en conformité. Si l’avènement des Regtech est relativement récent, ces dernières ne cessent d’évoluer. Elles tirent en effet parti du pouvoir de la transformation digitale en mettant la blockchain, l’intelligence artificielle, le machine learning, la datavisualisation et d’autres technologies au service de la mise en conformité.

Que font les RegTech ? 

Les RegTech visent à accompagner les effets conjugués de l’inflation réglementaire, qu’elle soit financière (MIFID 2) ou normative (RGPD, par exemple)… ainsi que les amendes, sanctions et pénalités associées de plus en plus lourdes infligées par les régulateurs. Leur finalité est de constituer un gain de temps et de performance, en automatisant des processus extrêmement coûteux en temps et en ressources humaines pour les organisations. Les RegTech ont des champs d’application variés : lutte contre le blanchiment, grâce notamment au KYC (Know Your Customer), gestion de la conformité, veille réglementaire… Les domaines dans lesquels les RegTech s’avèrent utiles sont eux aussi particulièrement variés : le secteur finance, bien entendu, mais également toutes les organisations concernées par la nécessité d’une mise en conformité.

Pourquoi sont-elles plus importantes que jamais ?

Selon un rapport de Thomson Reuters sur la régulation juridique paru en 2018, une nouvelle régulation voit le jour… toutes les sept minutes. Au delà de ce chiffre choc, l’inflation législative mobilise de plus en plus d’énergie au sein des organisation. Interviewé par le journal suisse Le Temps, Raoul Jacot-Descombes, Group Head of Risks & Compliance à l’Union Bancaire Privée (UBP), affirme que l’adaptation des banques privées suisses à la prolifération de nouvelles réglementations, au renforcement des exigences de conformité fiscale et à la globalisation de la clientèle s’apparente véritablement à une épreuve d’endurance, et représente un “investissement ininterrompu” pour les départements chargés de la conformité. 

Quels résultats attendre des RegTech ?

La fonction première des RegTech est de simplifier, accélérer et sécuriser la mise en conformité. Au delà du fait qu’elles contribuent à limiter les risques de pénalité financière pour les entreprises et institutions, elles peuvent être un véritable levier de performance. Les RegTech étant en croissance rapide, leurs potentialités actuelles ne sont… qu’une fraction des résultats que l’on pourra attendre d’ici à quelques années. 

Il peut parfois être malaisé de se lancer. Comment équiper son entreprise des meilleurs outils ? Comment développer des solutions adaptées au contexte spécifique de son organisation? A quel structure faire confiance ? L’une des approches adoptées est par exemple de capitaliser sur deux natures d’expertises : l’expertises d’une structure reconnue dans la conformité et le réglementaire d’une part. L’expertise d’une structure spécialisée dans la technologie d’autre part.

A titre d’illustration, il s’agit de l’approche adoptée au travers de l’offre ConformEthics par exemple, Regtech dédiée aux enjeux de la loi Sapin 2 anti-corruption. En associant leurs expertises, Mazars et Values Associates ont conçu une gamme d’outils innovants couvrant les enjeux des différents piliers de la loi Sapin 2. Comment établir une cartographie des risques de corruption? Simplifier l’évaluation des tiers? Documenter le dispositif de contrôle comptable? Alimenter le questionnaire de contrôle de l’AFA. Pour plus d’informations, c’est par ici !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Restons en contact! Recevez nos dernières actualités et des éclairages sur les applications métiers personnalisées