Accueil >> Blog >> Comment améliorer sa GRC grâce à la datavisualisation 

Comment améliorer sa GRC grâce à la datavisualisation 

Confrontés à une masse de données à traiter toujours plus importante, les métiers du contrôle, de l’audit et de la conformité sont confrontés à un enjeu de taille : analyser et agir en un temps réduit. Leur meilleure alliée ? La datavisualisation, outil idéal pour communiquer efficacement des informations importantes. Cette dernière est de plus en plus utilisée.

Pourquoi la GRC a besoin de logiciels de datavisualisation dédiés

Dans une étude consacrée à l’impact de la datavisualisation sur la GRC, deux chercheurs de l’université de Cambridge ont étudié l’efficience de la dataviz sur la mémorisation et la compréhension de problèmes de GRC complexes. Cette étude, fruit d’une expérience menée sur plus d’un an, a consisté en des sessions de tests utilisateurs approfondis, au cours desquelles chaque participant a effectué huit tâches. Sans surprise, la rapidité d’exécution et la pertinence des décisions prises grâce à la datavisualisation surpassaient de loin les performances des utilisateurs en étant dépourvus.

La datavisualisation : de la détection des risques à une meilleure communication et une aide à 360°

La datavisualisation permet aux professionnels du risques un gain de leur ressource la plus précieuse : le temps. « Les progrès technologiques ont offert aux auditeurs de nombreux outils pour améliorer l’efficacité et l’efficience des audits. L’un de ces outils est la visualisation des données. Même avec seulement quelques heures de formation, les auditeurs peuvent rapidement acquérir une compétence suffisante pour produire des visualisations utiles, élargissant ainsi les capacités de l’équipe d’audit », relève ainsi le Journal of Accountancy dans un article consacré à l’impact positif de la datavisualisation sur l’audit.


Car les bénéfices de la datavisualisation sont multiples. La datavisualisation peut ainsi accompagner un professionnel de l’audit à chaque étape d’un contrôle. Mais ses propriétés de communication font d’elle un atout majeur dans la transmission d’informations. « Aujourd’hui, les grandes entreprises utilisent également des outils de communication visuelle pour mieux expliquer les processus et les politiques internes… et pour favoriser l’acceptation du changement lorsqu’elles coordonnent les principaux processus de GRC », relève ainsi le magazine Compliance Week. « Fournir des informations visuelles ne consiste pas seulement à présenter de jolies images pour accompagner un texte. Les informations visuelles stimulent la « pensée visuelle » – une façon de traiter et d’analyser les informations qui fait appel à d’autres parties du cerveau que la simple lecture ».

La datavisualisation pour une meilleure identification des risques

Au delà de ses propriétés de transmission de l’information, précieuse en interne comme en externe, la datavisualisation est une alliée de choix pour… l’identification des risques. En effet, la datavisualisation permet d’évaluer les anomalies significatives… et d’identifier les comptes à haut risque qui sont plus susceptibles de faire l’objet d’erreurs ou de manipulations. Une activité inhabituelle ou des soldes inhabituels qui s’écartent des niveaux normaux ou prévus – autant d’indicateurs précieux et repérables en un clin d’oeil grâce à la datavisualisation. .

« Un avantage de l’utilisation de la datavisualisation est la possibilité de filtrer et de trier dynamiquement en fonction des comptes sous-jacents ou des classes de transactions. Cela permet aux équipes de mission d’identifier rapidement les tendances inhabituelles ou les écarts importants par rapport aux niveaux prévus. Cela peut être utile pour attirer l’attention des auditeurs lors de l’évaluation des risques, car les représentations visuelles sont plus flexibles et plus faciles à interpréter que les tableaux traditionnels », conclut ainsi le Journal of Accountancy.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !