Sélectionner une page
Accueil >> Blog >> Comment concilier vie de famille et télétravail ?

Comment concilier vie de famille et télétravail ?

La pandémie génère des fermetures de classes et d’établissements en série, alors que les entreprises sont toujours incitées à appliquer le télétravail. Résultat ? Des millions de parents luttent entre conf’ call et heure du bain, présentations Excel et devoirs.

Comment concilier vie de famille et télétravail, et réussir à être un bon parent sans mettre entre parenthèses sa vie professionnelle ? Quelques éléments de réponse.

Télétravailler avec des bébés

Travailler avec un ou des enfants en très bas âge, mission impossible ? Oui. Ne cherchez pas à travailler avec la même intensité qu’en open space : c’est illusoire. Si votre partenaire est également en télétravail, attribuez-vous chacun une demi-journée de travail intensif quand l’autre pouponne. Si vous êtes seul(e), fonctionnez par de très courtes plages de travail où vous carburerez d’une manière intensive quand votre bébé dort, et réservez-lui les autres moments. De même, essayez de commencer votre journée une heure avant le réveil de votre enfant (s’il dort jusqu’à sept heures…) pour avoir une vue d’ensemble sur votre journée, effectuer les tâches les plus urgentes et gérer l’ordre de priorité des autres. Enfin, n’oubliez pas que vous n’êtes pas seule ! Vos collègues parents sont tous dans la même situation. Alors autant jouer la carte de la franchise et demander leur indulgence… Vous pourrez certainement compter sur leur bienveillance !

Concilier vie de famille et télétravail avec des enfants de moins de sept ans 

La tentation est grande de laisser les chères têtes blondes devant un écran toute la journée, pour acheter la paix sociale (et un peu de temps pour soi). Pour autant, de nombreuses études, à l’instar de celle menée par le CNRS, montrent que l’exposition aux écrans altère considérablement le développement cognitif des enfants. Ce phénomène est plus criant encore chez les enfants de moins de trois ans. La solution ? Définir un temps d’écran raisonnable (une heure par jour à partir de quatre ans, par exemple), et donner aux enfants des objectifs, en suivant leurs progrès sur un planning accroché au frigo. Cinquante pages de lecture par jour, trente minutes de dessin… Autant de petites routines qui contribuera à les rassurer tout en vous laissant de l’espace pour vos activités professionnelles. Pour mieux vous organiser, vous pouvez compter sur diverses applications : Pomotodo, Trello

Télétravailler avec des enfants de sept à douze ans

Avec l’âge des premiers devoirs, viennent les premiers moments de tranquillité… En théorie. Car s’ils ont atteint l’âge de raison, les enfants de cette tranche d’âge ne comprennent pas toujours les injonctions paradoxales qu’on leur assène depuis le début de la pandémie. Pour que la maison devienne, pour tous, un espace de bien-être et d’épanouissement, il sera nécessaire de mettre en place des routines, chartes de confinement et autres programmes d’activité. Ces derniers pourront mêler exercices physiques pour toute la famille, écoute de podcasts, activités manuelles ou artistiques…

Attention également à se ménager des temps pour soi, quitte à laisser ses enfants devant la télé plus longtemps que d’habitude. Gérer une vie de famille, une vie professionnelle et la charge des tâches domestiques est une épreuve particulièrement rude. Ainsi, il est plus important que jamais de respecter la scission vie privée/vie professionnelle, en déconnectant pour de bon son ordinateur professionnel le soir et le week-end.

Télétravailler avec des ados

Conflits autour de la bande passante, prise en tenaille entre les séries Netflix de l’un et les appels professionnels de l’autre… La vie de famille en télétravail avec un ou plusieurs ados à la maison peut s’avérer explosif. Renfermé par nature, l’adolescent aura tendance à se terrer dans la tanière qui lui sert de chambre. L’enjeu sera donc de veiller au maintien de sa santé scolaire… En surveillant assidûment Pronote. 

Contrairement aux plus jeunes enfants, les adolescents sont en demande d’autonomie et d’indépendance. Surveiller leur historique, leurs devoirs ou leur planning d’occupation risque d’être contre-productif et de générer des tensions. La confiance, c’est la clé ! S’il ne s’agit pas de profiter du confinement pour en faire des jeunes gens bons à marier, il pourra être de bon aloi de les faire participer à certaines tâches ménagères – cuisine, courses… Le plus important restant de passer des moments de complicité ensemble, autour d’un bon film ou d’un repas, pour recréer un semblant de vie normale. 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Restons en contact! Recevez nos dernières actualités et des éclairages sur les applications métiers personnalisées