Accueil >> Blog >> No Code/Low Code : comment en tirer le meilleur parti

No Code/Low Code : comment en tirer le meilleur parti

Alors que la révolution No Code/Low Code est en passe de faire bouger les lignes des mondes du business et de la tech, de nombreuses entreprises s’interrogent sur l’opportunité d’adopter le No Code. Mais comment en tirer le meilleur parti ? Le point avec Values Associates

Traditionnellement, les entreprises n’avaient que deux options pour construire leur architecture informatique. Déléguer à des services tiers ou… se munir de leurs propres experts. Le No Code permet désormais de construire sa propre application métier ou son site internet en quelques clics, sans aucune compétence informatique préalable.

Les possibilités du No Code : un tour d’horizon

Outre la possibilité de créer un site internet d’une manière extrêmement rapide, le No Code est riche de possibilités insoupçonnées. « Depuis des décennies, on assiste à un mouvement de désengagement du codage compliqué au profit d’outils visuels faciles à utiliser. Cependant, au fil du temps, les plates-formes sans code et à faible code sont devenues plus sophistiquées. Elles permettent désormais aux non-développeurs de créer des sites Web et des applications sans avoir à embaucher des spécialistes en logiciels », explique ainsi Forbes dans un récent article consacré au sujet.

Rapidité de mise en place, agilité, gain de temps, économies : le No Code est un atout gagnant pour les entreprises… Pourvu qu’elles sachent en tirer le meilleur parti. Car une solution en Low-Code/No Code peut également être utilisée pour faire de l’analyse de données… mais également pour mieux visualiser ces dernières -au sein par exemple d’une application métier. Autre avantage, le NC/LC peut également permettre d’automatiser certains process rébarbatifs pour les équipes. Recueil d’informations, relances, consolidation, suivi des plans d’actions, classement automatique des dossiers… Autant de tâches aisément réalisables par une application en No Code.

Aligner les potentialités du NC/LC avec ses ambitions

La tendance No Code nécessite, en dépit de sa simplicité apparente, de prendre quelques précautions. Comme le souligne la Harvard Business Revue, les organisations doivent être conscientes de la nécessité d’un regard expert dès lors que l’application est en relation avec leur environnement IT. « Les logiciels Low Code/No Code nécessitent un certain niveau d’implication de l’IT lorsqu’ils touchent des systèmes critiques ou des systèmes d’entreprise », met ainsi en garde la prestigieuse revue américaine. Ainsi, les entreprises qui se tournent vers les solutions LC/NC doivent être conscientes que ces plates-formes, tout en offrant des possibilités d’économies, de réduction du temps et d’agilité, nécessitent toujours d’intégrer à différentes étapes du projet un certain niveau d’expertise technique.

S’entourer d’experts pour tirer le meilleur parti du No Code

Depuis la démocratisation à grande échelle du No Code/Low Code, de nombreuses voix se sont élevées en faisant part d’une crainte. Et si le No Code mettait au chômage des millions de développeurs ? Ce scénario semble fort peu réaliste. En effet, No Code, Low Code et développement traditionnel sont souvent parfaitement complémentaires.

Vous l’aurez compris : l’avenir du développement se jouera avec le No Code, mais toujours avec le concours d’experts de la Tech. Ce modèle hybride offrira de nombreuses solutions de soutien permettant un déploiement plus rapide et plus efficace des applications. « Chaque fois que vous recherchez une solution logicielle personnalisée – exclusive, avancée, répondant à vos défis spécifiques et dépassant les limites – vous aurez besoin de spécialistes en logiciels qualifiés pour vous aider », conclut ainsi l’article de Forbes consacré au No Code

Vous souhaitez adopter une plateforme en No Code pour développer votre application métier entièrement personnalisée ? N’hésitez pas à nous contacter !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !