Accueil >> Blog >> Quelle place du risque en entreprise ?

Quelle place du risque en entreprise ?

La crise du Covid-19 a été une démonstration éclatante de l’importance de la gestion du risque en entreprise. A l’heure où les risques pour les entreprises se multiplient et où l’inflation législative contraint ces dernières à toujours plus de vigilance, le management du risque s’avère être un vecteur de croissance pour les entreprises.

Dans un monde globalisé, la pluralité des risques

La pluralité des risques ne fait que s’étendre, à mesure que les entreprises évoluent dans un monde de plus en plus rapide, interconnecté et concurrentiel. Un rapport des Nations Unies, le « Global Risk Report 2022« , s’inquiète des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, de l’inflation, de l’endettement, des lacunes du marché du travail. Mais également du protectionnisme et des disparités en matière d’éducation entraînent l’économie mondiale dans des eaux troubles que les pays qui se rétablissent rapidement ou lentement devront traverser pour rétablir la cohésion sociale, stimuler l’emploi et prospérer. « Ces difficultés entravent la visibilité des défis émergents, parmi lesquels figurent le désordre de la transition climatique, l’augmentation des cyber-vulnérabilités, le renforcement des obstacles à la mobilité internationale », développe ainsi ce rapport des Nations Unies.

Dans une époque incertaine, le management du risque comme facteur de résilience

Bien sûr, les risques qui pèsent, à l’échelle macro-économique, sur les Etats, se répercutent au niveau micro-économique en entreprise. Selon la dernière étude sur le Risk Management de Deloitte, les risques les plus prégnants sont les risques liés au crédit. En effet, 62% des répondants à l’enquête de Deloitte ont déclaré que la mesure du risque de crédit sera une priorité extrêmement élevée pour leurs institutions. Viennent ensuite les risques liés à la cybersécurité (87 % des répondants ont déclaré que l’amélioration de leur capacité à gérer le risque de cybersécurité sera une priorité extrêmement élevée au cours des deux prochaines années). Deloitte mentionne également les risques liés aux relations avec les tiers. Ces dernières présentent en effet un ensemble distinct de risques, portant notamment la confidentialité des données, la non-exécution, les comportements non éthiques et la perte de continuité des activités.

Le Risk Management, vecteur de croissance

D’ailleurs, le Risk Management, en entreprise est de moins en moins perçu d’une manière négative. Selon le magazine Forbes, le management des risques est plus que jamais un vecteur de croissance pour les entreprises. En associant les Risk Managers au processus de décision des entreprises, ces dernières limitent le potentiel de risque inhérent à toute nouvelle orientation business. « Il y a une réelle valeur ajoutée à ce que la fonction de risque soit davantage axée sur la collaboration avec les dirigeants de l’entreprise sur les priorités stratégiques de l’organisation », développe ainsi Forbes. « Les équipes chargées de la gestion des risques doivent entretenir des relations de travail étroites avec l’ensemble de l’entreprise, sans pour autant perdre leur capacité à remettre en question les hypothèses et à assurer une surveillance de l’ensemble des risques », conclut le magazine américain.

N’hésitez pas à nous contacter, notre solution de digitalisation de tout ou partie de votre dispositif de management de vos risques permet ainsi permet ainsi l’activation et le paramétrage de très nombreuses fonctionnalités, conçues pour répondre aux enjeux des métiers du risque, afin de réaliser rapidement une application totalement personnalisée. Nous avons ainsi la capacité de nous adapter à l’ensemble de vos spécificités et à couvrir l’intégralité de votre dispositif.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !