Sélectionner une page
Accueil >> Blog >> Télétravail et stress : comment faire face ?

Télétravail et stress : comment faire face ?

Il nous envahit, nous paralyse et nous empêche de donner le meilleur de nous même. En situation professionnelle, le stress se révèle souvent être notre pire ennemi… Et il est souvent accru par le télétravail et la digitalisation des environnements de travail. Pourquoi est-il néfaste et comment l’éviter ?

Qu’est-ce que le stress au travail ? 

Loin d’être un phénomène à prendre à la légère, le stress est l’un des risques psychosociaux les plus courants au travail. Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le stress au travail est “l’ensemble des réactions que peuvent avoir des employés lorsqu’ils sont confrontés à des exigences et à des pressions professionnelles qui ne correspondent pas à leurs capacités ni à leurs connaissances, entraînant une remise en cause de leur aptitude à pouvoir faire face à ces situations”. D’après la dernière étude de l’Observatoire du Stress au Travail, publiée en novembre 2017, 24% des salariés sont dans un état d’hyperstress, c’est-à-dire à un niveau de stress trop élevé et donc à risque pour leur santé. Les femmes sont plus touchées par l’hyperstress que les hommes (28% de femmes en hyperstress contre 20% d’hommes). Ce phénomène semble également toucher plus facilement les salariés de 40 à 50 ans (27% d’hyperstress) que les moins de 30 ans (20% d’hyperstress).

Pourquoi le stress professionnel est néfaste 

En entreprise, le stress a plusieurs visages. Il y a le stress ponctuel, lié à une charge de travail trop importante. L’hyperstress relationnel, qui prend racine dans les difficultés liées à l’entente entre équipes. Le stress lié au changement fait également des ravages : 88 % des salariés estiment que « leur métier nécessite de s’adapter sans cesse », et 76 % pensent qu’il leur est « impossible de prévoir leur travail dans deux ans ». Bien sûr, la crise économique et sanitaire engendrée par la pandémie ne fait rien pour arranger ces chiffres. 

Le stress professionnel, coûteux pour salariés et entreprises… et accru par le télétravail

Au delà de ces chiffres, des maux bien réels pour les salariés. L’observatoire du stress au travail relève que 29% des salariés en situation d’hyperstress présentent un niveau dépressif élevé. Ce stress entraîne d’autres maux corrélés : dévalorisation de soi, troubles du sommeil ou de l’appétit, difficultés de socialisation…

Si le stress est néfaste pour les salariés, il l’est tout autant pour les entreprises. Selon l’INRS, le stress d’origine professionnelle serait à l’origine de… 50 à 60% de l’ensemble des journées de travail perdues pour les entreprises. En France, le coût social du stress (dépenses de soins, celles liées à l’absentéisme, aux cessations d’activité et aux décès prématurés) a été quant à lui estimé entre 2 et 3 milliards d’euros. Le stress en entreprise a donc un coût humain et financier extrêmement élevé. 

Le télétravail à marche forcée et la digitalisation souvent trop précoce des environnements de travail n’ont fait que renforcer le stress professionnel. Selon une étude d’Opinion Way réalisée en mars 2021, près de la moitié des travailleurs (45%) se dit en détresse psychologique.

Stress professionnel : les clés pour l’apaiser

Toujours selon l’INRS, le stress est un enjeu qui doit être pris en compte d’une manière collective. Ainsi, l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles recommande la mise en place d’un plan d’action en plusieurs étapes. Ce dernier comprend l’explication de la démarche auprès de l’ensemble des équipes, identification des sources de stress, et bien sûr… La mise en place de mesures contre ces dernières.

Parmi les mesures préconisées par l’INRS, la formation et la communication ont une place de choix. Aussi, l’organisme recommande d’améliorer la communication concernant les objectifs de l’entreprise, de donner la possibilité aux salariés de s’exprimer sur les dysfonctionnements qu’ils repèrent, ou encore de former les équipes à l’introduction de nouveaux outils dans le processus de travail – tels que des applications métier

Au quotidien, plusieurs facteurs permettent de réduire le stress au travail ressenti par une personne. Les exercices de respiration, aisément faisables au bureau, mais aussi le training autogène de Schultz ou encore la relaxation musculaire de Jacobson. Enfin, n’oublions pas qu’une bonne entente est le meilleur atout contre le stress au travail ! 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Restons en contact! Recevez nos dernières actualités et des éclairages sur les applications métiers personnalisées