Sélectionner une page
Accueil >> Blog >> Comment les grandes écoles s’approprient la datavisualisation

Comment les grandes écoles s’approprient la datavisualisation

C’est un fait : la datavisualisation suscite un intérêt croissant de la part des entreprises. Ces dernières cherchent à gérer le flux de données toujours plus important qu’elles génèrent. Dans ce contexte, les grandes écoles s’investissent dans la datavisualisation. Concours, masters dédiés, projets : le point sur les nouvelles initiatives liées à la dataviz développées par les grandes écoles. 

Pourquoi la datavisualisation suscite un intérêt croissant de la part des grandes écoles ? 

Alors que la datavisualisation s’adressait à un public de niche il y a encore quelques années, elle se répand à grande vitesse dans les écoles de commerce et d’ingénieur les plus prestigieuses de l’hexagone. Pourquoi un tel intérêt ? Dans un article publié sur son site internet, le GES, réseau des Grandes Ecoles Spécialisées, donne une amorce  de réponse.

“En pratique, la datavisualisation incarne un excellent moyen pour les entreprises de gagner du temps au niveau de leurs recherches et leurs analyses d’informations. Ce procédé est donc optimal pour les aider dans leurs prises de décision, alors que les données sont plus nombreuses que jamais et que leur traitement tend à se complexifier”, explique le GES. “Aujourd’hui, la datavisualisation permet de donner plus de sens aux données, en les présentant de manière hiérarchisée et sur un support commun. Elle aide donc directement les entreprises à mieux fixer les trajectoires à suivre sur un plan stratégique, tout en se basant sur des performances préalablement enregistrées”. 

L’essor des masters spécialisés en dataviz au sein des grandes écoles

En France, la dataviz s’apprend dans les grandes écoles au sein de masters en Data Science ou Data Analytics. L’EDHEC, propose ainsi un master en analyse de données faisant la part belle à la datavisualisation. Du côté des écoles d’ingénieur, Télécom Paris propose également un master en Big Data, offrant  une spécialité en datavisualisation. La datavisualisation la plus virale de l’année, en France, provient d’ailleurs… d’un étudiant en dernière année au sein du master Big Data, intelligence artificielle et masse de données de Télécom Nancy. Il s’agit de Guillaume Rozier, 24 ans, fondateur de Vite Ma Dose et Covid Tracker, un outil permettant de suivre la progression de la pandémie en France grâce à de nombreux indicateurs. 

Mais les écoles de commerce et d’ingénieur n’ont pas le monopole de la datavisualisation. Les Gobelins, l’une des écoles d’art visuel les plus renommées de France, propose depuis peu une formation en datavisualisation et data-design. Ce dernier s’adresse en priorité à des professionnels de la communication. 

Pour se former en dataviz, un étudiant français pourra également se tourner du côté des universités américaines. Harvard, pour ne citer qu’elle, a mis en place plusieurs certifications diplômantes en ligne ayant pour objet la datavisualisation. Certaines d’entre elles sont même… gratuites. 

La datavisualisation, au coeur du challenge dataviz de l’EDHEC 

L’EDHEC a pris la pleine mesure de l’enjeu que représente la datavisualisation pour les entreprises en créant un master “analyse de données et intelligence artificielle”. Mais cette année, la grande école a décidé d’aller plus loin en créant le Dataviz Challenge, première compétition étudiante de data visualisation (dataviz) en Europe. Cette compétition, ouverte à tous les étudiants européens, a lieu 100% en ligne et en anglais. A partir des données en libre accès de l’UNICEF, les étudiants auront pour mission de raconter des histoires en faisant parler les données. A la clé ? Des formations en Intelligence Artificielle, des sessions de coaching avec Mazars et… Un entretien pour un stage au sein du département datavisualisation de la prestigieuse agence onusienne. 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Restons en contact! Recevez nos dernières actualités et des éclairages sur les applications métiers personnalisées