Sélectionner une page
Accueil >> Blog >> Comment trouver le point d’équilibre entre télétravail et présentiel ?

Comment trouver le point d’équilibre entre télétravail et présentiel ?

C’est un fait : la crise sanitaire que nous traversons a profondément remodelé la géographie du travail, en obligeant les managers à jongler entre télétravail et présentiel.

Pratique encore relativement marginale il y a un an, le télétravail s’est progressivement imposé au sein des équipes… Non sans heurts, parfois. Micro-agressions, difficile équilibre vie professionnelle-vie personnelle, relâchement des liens humains… Comment trouver le bon équilibre entre télétravail et présentiel ? Le point avec Values Associates.

Télétravail et présentiel : quelle doctrine ?

Lorsque les tâches peuvent être effectuées à distance, le 100% télétravail est de mise. L’enjeu ? Lutter contre l’isolement, notamment, comme l’explique le site Juritravail . Mais malgré les incitations répétées du gouvernement, le télétravail est bien moins répandu que lors du premier confinement, en mars 2020 : aujourd’hui, les actifs pouvant télétravailler à 100% ne sont que… 30% à le faire, selon le Figaro.

Face à ce relâchement, des contrôles sanitaires de plus en plus nombreux sont menés au sein des entreprises. Car l’enjeu est de taille : éviter un nouveau confinement, autrement plus dévastateur pour l’économie française que le couvre-feu que nous traversons actuellement. Toutefois, et même si la situation peut évoluer dans un sens ou dans l’autre, le gouvernement autorise depuis le début du mois de janvier les entreprises à avoir recours au présentiel une fois par semaine. 

Respecter les désirs de chacun

Libération pour les uns, aliénation pour les autres, le télétravail est vécu très différemment d’une personne à une autre. Première raison de ces disparités : la composition du foyer de chacun. Ainsi, il est bien évidemment plus aisé de travailler depuis une belle maison de campagne lorsqu’on est célibataire ou en couple, que depuis un petit appartement parisien lorsqu’on a des enfants à charge. Dans ce cas de figure, les jours passés en présentiel peuvent être vécus comme une respiration salutaire au milieu de semaines passées à jongler entre responsabilités familiales et professionnelles. 

Le présentiel un jour par semaine : une certaine idée de l’équilibre en télétravail

Pour éviter le relâchement du lien social au sein des troupes, il est possible de proposer, en toute légalité, un jour de présentiel par semaine… Dans le respect des gestes barrière. Si certains de vos collaborateurs présentent des problèmes de santé qui les désignent comme “personnes à risque”, ne les forcez pas à venir : la santé de vos collaborateurs passe avant tout. Ainsi, au cours de la journée hebdomadaire de présentiel, n’hésitez pas à organiser des activités fédératrices pour restaurer le lien social, durement mis à l’épreuve en un an de télétravail. Bon repas pris ensemble, jeux de rôle, partage de playlists ou encore challenges sportifs… Il y en a pour tous les goûts !

Face au télétravail à marche forcée, se questionner en interne

Dans ce contexte marqué par l’incertitude, il est plus important que jamais de miser sur la bienveillance en télétravail. Cela passe par le fait d’éviter les micro-agressions qu’il génère, par le fait d’éviter la surveillance à outrance… Et à prendre en compte les besoins de chacun. Ainsi, l’essentiel est de se montrer à l’écoute, en questionnant chacun sur la manière dont il vit le télétravail. Souffre-t-il d’un déficit de communication ? Ressent-il une perte du lien social ? Est-il bien équipé ? De quoi pourrait-il avoir besoin pour améliorer son quotidien de télétravail ? Si, à l’issue de ce questionnaire, des grandes tendances se dessinent, il est temps d’adapter vos routines de télétravail.

Dans ce contexte, comment intégrer les nouveaux ? 

S’il est une catégorie de collaborateurs plus affectée que les autres par la crise actuelle, c’est bien… Les nouvelles recrues. Ainsi, comment s’intégrer dans une équipe que l’on ne voit que par écran interposé ? Comment prendre ses marques sans les discussions informelles qui aident à comprendre les rouages d’une entreprise… Et à mieux s’y épanouir ? Certaines entreprises, pour pallier cette difficulté, attribuent à chaque nouvelle recrue un “parrain”, qui pourra dégager de son temps de travail pour répondre à toutes les questions des nouveaux arrivants. Le cabinet de recrutement Michael Page, quant à lui, suggère d’écrire un mail de bienvenue détaillé, précisant la marche à suivre pour le nouvel arrivant dans ce contexte inédit. Autres bonnes pratiques conseillées par Michael Page : veiller à ce que tout nouveau collaborateur soit doté des outils informatiques ad hoc pour pouvoir travailler sereinement, faire des points de suivi très régulièrement et… Tempérer certaines attentes, en prenant compte de la situation exceptionnelle vécue par tous les nouveaux arrivants. Autre point essentiel : une fois bien intégré, demander aux nouveaux arrivants leur avis sur leur intégration… Pour faciliter celle des nouvelles recrues à venir !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Restons en contact! Recevez nos dernières actualités et des éclairages sur les applications métiers personnalisées