Sélectionner une page
Accueil >> Blog >> Comment les médias d’Europe du Sud se sont emparés de la datavisualisation

Comment les médias d’Europe du Sud se sont emparés de la datavisualisation

Quel est le point commun entre tous les grands médias européens ?

Outre la couverture de l’actualité de l’U.E, c’est un format qui les rassemble : la datavisualisation. Ce mode de représentation graphique des données, permettant de présenter d’une manière simple des données complexes, s’est imposé ces dernières années dans toutes les grandes rédactions. Tour d’horizon des usages de la datavisualisation dans les médias en Europe. 

El Pais, Espagne : la data-visualisation, rue par rue

Datavisualisation en Europe du Sud : Espagne

Depuis 2019, El Pais, le plus grand des médias ibériques, s’est doté d’un service de datavisualisation. Composé à part égales de journalistes et d’ingénieurs, le service de Dataviz d’El Pais s’est ainsi illustré par des longs formats particulièrement innovants. Par exemple, cet article, qui compile les données de l’institut national des statistiques sur les revenus des espagnols, et permet au lecteur de naviguer dans une carte indiquant le revenu moyen par ménage sur le territoire, quartier par quartier. 

El Pais s’est également illustré pour son usage de la datavisualisation au cours des dernières élections municipales. En proposant, par exemple, une carte de répartition des votes… Rue par rue. Cet article a ainsi généré plus d’1,5 million de vues.

Publico, Portugal : la datavisualisation au service de la vie quotidienne

Publico est l’un des médias en ligne les plus suivis et respectés du Portugal. Son implication dans le journalisme de données et la représentation graphique des informations est encore relativement récente. Cependant, ce média s’est illustré avec des longs formats sur le coronavirus. Ainsi, ces derniers proposent au lecteur de naviguer dans une carte du pays pour mesurer ses risques d’infection en fonction de sa localisation. 

Datavisualisation en Europe - Portugal

Connu pour son choix de sujet proche des préoccupations des lecteurs, Publico s’est également appuyé sur la datavisualisation pour proposer… Un classement interactif des établissements scolaires, de la sixième à la terminale, dans tout le pays.

Il Corriere della sera, Italie : pionnier de la datavisualisation

En Italie, si la datavisualisation avait un nom, ce serait celui de Federica Fragapane. Cette jeune journaliste visuelle est la responsable des deux pages hebdomadaires consacrées à la dataviz dans le supplément culture du Corriere. Agée de près d’un siècle, la Lettura a été l’un des premiers médias à recourir au traitement visuel des données. 

Datavisualisation en Europe : Italie

Les infographies et datavisualisations du Corriere della Sera se distinguent également par l’attention portée à leur esthétique. Cette dernière a ainsi valu au journal de remporter un prix européen de design dès 2017. 

En Grèce, le dessin au service de l’info

Qui pourrait croire qu’une infographie puisse se rapprocher d’une oeuvre d’art ? Si les médias grecs n’ont pas de réel service de data-visualisation au sein des plus grandes rédactions du pays, cette carence est largement compensée par la tradition de journalisme visuel, qui fait rimer “art” et “information”. 

Datavisualisation en Europe : Grèce

Ainsi, le quotidien Ta Nea, l’un des plus distribués dans le pays, propose fréquemment des double-pages très visuelles. Ces dernières sont agrémentées de photographies, d’infographies et autres représentations graphiques, sur des sujets d’actualité comme sur des faits historiques – ainsi que le montre la double page ci-dessus, portant sur l’opération Barbossa. Récemment, Ta Nea s’est illustré en proposant… Une double page tout en dessins et infographies sur Maradona.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Restons en contact! Recevez nos dernières actualités et des éclairages sur les applications métiers personnalisées