Sélectionner une page
Accueil >> Blog >> Télétravail, quels risques sociaux ?

Télétravail, quels risques sociaux ?

C’est un fait : la pandémie a durablement modifié notre rapport au travail – et, avec lui, notre routine et nos habitudes. Si certaines personnes se sont très bien accommodées de ce nouveau mode d’organisation, d’autres supportent mal le fait de rester enfermées chez elles… Et plus encore lorsqu’elles doivent conjuguer vie professionnelle et charge familiale. Perte de sens et de loyauté, sentiment d’enfermement : le télétravail n’est pas exempt de risques sociaux. Quels sont-ils et comment les contrer ?

En télétravail, de nombreux risques sociaux 

C’est une étude inquiétante, réalisée par OpinionWay et relayée par Challenges. Selon cette dernière, 49% des salariés en télétravail sont en état de détresse psychologique… Et 18% en état de détresse psychologique élevée, après neuf mois de crise sanitaire. De plus, 41% des télétravailleurs se sentent isolés et 55% estiment que cette forme de travail nuit au sentiment collectif des équipes. Toujours selon Challenges, “un télétravailleur sur 2 peine à oublier le travail après la journée et à trouver du répit et 50% considèrent que les webcams sont une forme d’intrusion dans leur vie personnelle”. 

Epuisement, burn-outs, dépressions, mais aussi perte de sens et… fractures au sein des équipes. Les conséquences du télétravail à marche forcée peuvent être particulièrement lourdes, pour les salariés comme pour les entreprises.

La situation à hauts risques des femmes en télétravail 

Il est désormais prouvé que le télétravail creuse les inégalités au sein du couple… Comme au bureau. Selon une enquête de l’IPSOS publiée en février 2021, la crise sanitaire a créé un retour en arrière dans la situation d’égalité hommes/femmes en entreprise. Ainsi, par rapport aux hommes, les femmes sont 1.3 fois moins nombreuses à disposer d’un espace isolé (62% contre 71% des hommes, l’écart étant également valable pour les cadres supérieurs) et 1.5 fois plus de risques d’être fréquemment interrompues lorsqu’elles télétravaillent (28% contre 19% pour les hommes). L’IPSOS souligne également que les tâches ménagères effectuées par les femmes sont en nette augmentation depuis le début de la crise sanitaire.

Comment contrer les risques sociaux du télétravail ? 

Dans un rapport publié sur son site internet, l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) donne de nombreuses pistes pour conjurer les effets négatifs du télétravail. Selon cette institution, “Lorsque le salarié travaille hors de l’entreprise, l’employeur reste soumis aux mêmes obligations : il reste donc responsable de la santé et de la sécurité du télétravailleur”. 

Cependant, de nombreux points de vigilance permettent d’améliorer le télétravail, tant dans l’intérêt des salariés que de l’employeur, selon l’INRS. Alerter le télétravailleur sur la nécéssité d’opérer une distinction claire entre vie privée et vie professionnelle, lui conseiller d’insister sur le collectif en cas de difficultés… Mais également être vigilant sur les situations d’addiction ou de souffrance au travail, plus complexes à déceler à distance.

Enfin, l’INRS incite les entreprises à appliquer fermement le droit à la déconnexion, et à bannir, s’il y en a, les modalités de contrôle du travail et de l’activité des télétravailleurs. De nombreuses entreprises ont en effet adopté des mouchards, ces logiciels permettant d’évaluer le temps passé derrière l’ordinateur et le temps de travail effectif des salariés en télétravail. Cette pratique contribue au désengagement des salariés vis-à-vis de leurs entreprises, et à une perte du lien de confiance les unissant à leur employeur.   

Recréer du lien, trouver un équilibre : un enjeu vital pour toutes les entreprises

Pour retrouver du bien-être en télétravail, et favoriser l’harmonie au sein de ses équipes, il est donc nécessaire de trouver un point d’équilibre entre télétravail et présentiel. Et surtout, de mettre l’humain au coeur du télétravail. Pour ce faire, il est possible de sanctuariser des temps de discussions informelles. Elles permettront de s’enquérir souvent de la santé psychologique des membres de son équipe. Il est également possible d’organiser des challenges sportifs en ligne, profiter des ressources du numérique pour organiser des temps ludiques à distance… Ces initiatives ne résoudront sans doute pas tous les risques sociaux du télétravail, mais renforceront, à coup sûr, le lien humain au sein des équipes.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Restons en contact! Recevez nos dernières actualités et des éclairages sur les applications métiers personnalisées