Sélectionner une page
Accueil >> Blog >> Antonin, la curiosité au service de la dataviz

Antonin, la curiosité au service de la dataviz

Antonin a toujours été de nature curieuse. La datavisualisation et les applications métiers lui permettent de se régaler

Curiosité, créativité et ingéniosité. Telle est la règle de trois d’Antonin. Ayant grandi avec un ordinateur dans sa chambre, l’informatique a toujours éveillé sa curiosité. « J’ai toujours adoré explorer tous les recoins de la machine, savoir comment cela fonctionne. J’essayais de personnaliser mon ordinateur et de comprendre comment il fonctionne. » précise-t-il. Les jeux-vidéos éveillent dans un premier temps sa curiosité. Puis, au lycée, il s’intéresse à la programmation. Sans avoir de projet précis en tête, il apprend en expérimentant, en mettant à profit sa curiosité pour se cultiver. Antonin apprécie aussi particulièrement la physique-chimie puisque cette matière lui permet d’en apprendre encore davantage sur le monde qui l’entoure.

De l’économie au développement IT

Lorsqu’il entame ses études supérieures, il souhaite découvrir l’économie, matière qu’il n’a pas étudié au lycée. Il débute alors un DUT gestion des entreprises et des administrations. Mais il découvre très vite que cela ne lui convient pas. Pour preuve, il préfère se rendre aux activités du département informatique. En parallèle de ses études d’économie, il continue donc à s’intéresser à la programmation. Une fois son diplôme obtenu, il se réoriente ainsi vers ce qui le passionne véritablement : l’informatique. Il passe alors son été sur le site du zéro, qui était à l’époque la référence pour apprendre n’importe quel langage informatique. Fort de ses acquis, il passe le test pour rentrer au CS2I. Le directeur de l’école lui accorde le passage en 2e année.

 Développeur IT et constructeur de tiny

Par ailleurs, lorsqu’il finit ses études, il entreprend un projet audacieux : construire sa propre tiny house. « À la fin de mes études, je ne me voyais pas m’engager sur un emprunt sur 10 ou 20 ans. Géographiquement, je ne me voyais pas me restreindre à une région. Pour les aspects financiers et de liberté de déplacement, c’était un type d’habitat tout à fait adapté. » Avant de débuter la construction, il passe environ 5 mois à faire des recherches, notamment sur Youtube. Cette approche lui a par ailleurs beaucoup appris sur le développement IT. « Je n’étais pas très manuel. Il a fallu regarder plein de tutos, me tester pour savoir si j’étais prêt à faire ça. » explique-t-il.

Développement IT dans 14 m2

Antonin savait que l’espace restreint de sa maison – environ 14m2 – ne lui poserait pas de problème. Il avait en effet été habitué, durant ses sept années d’études, à vivre dans de petits appartements. Voilà désormais environ trois ans qu’il a fini la construction. Il jouit désormais d’un calme reposant, apaisant. La nuit, lorsqu’il éteint son ordinateur, plus aucun objet électronique ne tourne. Le matin, sa maison se situant en lisière de forêt, il aperçoit des chevreuils, des écureuils, des renards. Sa « tiny » dispose également de nombreuses fenêtres. Cela lui permet d’avoir, où qu’il regarde, une vue sur l’extérieur.

Sa spécialité : la R&D

En parallèle de ses études au CS2I, Antonin lisait énormément d’articles sur les bonnes pratiques du développement et sur les nouvelles technologies. Cela lui permettait d’élargir son socle de connaissances et de compétences. Encore aujourd’hui, il a besoin de sa dose d’apprentissage et de test quotidien. Ainsi, il passe beaucoup de temps à tester de nouvelles pratiques, à faire des recherches et à appliquer ce qu’il apprend. Cela lui confère une certaine liberté d’action, dont il apprécie bénéficier. Parfois, il lui arrive de faire des erreurs. Toutefois, c’est cette insatiable curiosité qui permet à toute l’équipe de développeurs d’en apprendre toujours davantage, en particulier lors des réunions tech. Depuis tout petit, Antonin aime ainsi toucher à tout, créer, imaginer et inventer. Et le milieu de la tech, qui est en perpétuelle évolution, promet de ne jamais épuiser sa soif d’apprendre.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Restons en contact! Recevez nos dernières actualités et des éclairages sur les applications métiers personnalisées