Accueil >> Blog >> Comment gagner en innovation grâce au No Code

Comment gagner en innovation grâce au No Code

« Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il ne vous prenne par la gorge ». Cette citation de Churchill vient – certes – d’un temps où le No Code n’existait pas. Elle entre pourtant en résonnance avec un dilemme auquel font face la plupart des équipes informatiques d’aujourd’hui. A l’heure du développement à grande vitesse du No Code, et alors qu’il ne suffit plus que de quelques clics et d’aucune compétence en informatique pour faire d’une idée un business, comment gagner en innovation, en créativité… et donc en performance ? Le point avec Values Asssociates.

Le No Code, vecteur d’innovation et de créativité

L’une des grandes plus-value du No Code est de limiter la prise de risque inhérente à l’innovation. Grâce à des délais de mise en application réduits, le No Code permet de tester l’efficacité de projets… en limitant les coûts de mise en place. Mais cette raison n’est pas la seule. « Pourquoi adopter les outils No Code ? Parce qu’ils permettent d’apprendre la logique de développement sans la barrière de l’apprentissage du code. Parce qu’ils permettent de tester rapidement une solution sur un marché et modifier le produit en fonction des retours. Parce qu’ils limitent la durée de développement. Parce qu’enfin, l’ensemble de ces possibilités augmente les chances de réussite tout en diminuant le coût de la prise de risque », énumère Les Echos Start.

Mieux encore : il permet de faire naître une nouvelle génération d’entrepreneurs créatifs et engagés… en dépit de leurs faibles moyens.

Le No Code pour impliquer l’ensemble des équipes dans le processus d’innovation

Les possibilités du No Code et du Low Code sont infinies. Mais, sans collaboration efficiente entre les équipes, elles ne demeureront que des potentialités – et non des réalités. L’une des raisons du succès du No Code en entreprise, c’est sa capacité à amener à la tech des publics lui en étant éloignés. « Si l’idée de créer une application vous donne des frissons, il faut savoir que tout le monde n’est pas obligé de devenir un créateur de No Code ou Low Code. Les facilitateurs et les collaborateurs qui contribuent à préparer le terrain pour la réussite de ces applications sont tout aussi importants », explique ainsi le magazine Forbes dans un article consacré au sujet.

Citizen Developpers

Il s’agit notamment des responsables qui encouragent les membres de l’équipe à suivre une formation sur le No Code… et des collègues qui réfléchissent à des solutions. Pour développer pleinement les potentialités du No Code en entreprise, il est nécessaire de compter sur ce qu’on appelle les « citizen developpers » : des personnes étrangères au service informatique qui utilisent le No Code dans leur quotidien de travail.

Dans un autre article consacré aux bénéfices du No Code, le magazine Forbes raconte l’aventure No-Code d’une grande enseigne de vêtements. Cette dernière avait pour habitude d’accorder une grande importance aux retours des équipes sur le terrain. Mais, cette enseigne comptant plus d’un million d’employés dans le monde, canaliser ces feedbacks devenait de plus en plus ardu. La solution est venue… d’une application en No Code.

Tirer le meilleur parti des idées des équipes grâce au No Code : un pari réussi

Construite en quelques semaines seulement, cette dernière invite tous les employés à soumettre leurs questions et leurs préoccupations par le biais d’une interface simple. Chaque demande est acheminée intelligemment vers le bon niveau de gestion et le bon service. Chaque employé reçoit une confirmation avec une indication de la date à laquelle il recevra une réponse qu’il peut suivre. Et les 18.000 courriels de retours atterrissant tous les mois dans la boîte mail du CEO ont ainsi pu être intelligemment canalisés.

Le pouvoir du No Code, c’est aussi de décloisonner l’innovation, et d’impliquer l’ensemble des équipes dans le processus créatif, pour une synergie des idées et des talents accrue. Pour découvrir tout ce que le No Code peut faire pour vous, n’hésitez pas à nous contacter !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !